L’été est déjà bien avancé et on voit des tas de motos nouvellement immatriculées sur les routes, ce qui signifie que le marché de la moto d’occasion est très actif.

Voici nos conseils utiles pour vous aider à vendre votre moto au meilleur prix.

Faites-la briller !

Un conseil évident pour commencer : vous tentez peut-être de vendre votre bonne vieille bécane, mais quelque part il y a certainement un gars de 18 ans qui économise sou à sou pour vous faire une offre. N’oubliez pas que la beauté est subjective !

Passez dons plusieurs heures à nettoyer, cirer et graisser votre moto et les divers cadenas, béquilles et autres composants mobiles qui peuvent l’être. Pour l’acheteur, ça fait toute la différence.

Vérifiez également que tous les accessoires de la moto sont en bon état de fonctionnement, comme le siège amovible par exemple.

Retirez les autocollants si possible.   Cet autocollant MotoGP était certainement très cool … à l’époque !

Des photos, des photos encore des photos

Fait peu surprenant : le nombre de photos disponibles influe sur la rapidité de la vente d’une moto.  Autrement dit, plus vous affichez de photos et plus vite vous la vendrez.

Veillez à la prendre sous tous les angles. Les acheteurs vont présumer que tout ce qui n’est pas visible a été recadré pour une bonne raison. Preuve de cynisme je sais bien, mais il faut se mettre à leur place ! Est-ce que ça vaut le coup pour eux de se déplacer pour inspecter ce qui ne se voit pas sur vos photos, ou est-ce qu’il leur est plus prudent de choisir l’option de sécurité et de débourser 350 € de plus chez le concessionnaire qui, grâce à son plateau tournant, leur a fourni toutes les photos possibles et imaginables ?

Effectuez des recherches et prenez votre temps.

Il est très facile de sous-estimer la valeur. Consultez plusieurs sites pour évaluer le prix de votre moto et vérifier que les spécifications sont exactes.

Selon notre expérience, en général les accessoires n’apportent que peu, voire pas du tout de valeur ajoutée à la moto.   Bien sûr, c’est différent pour les grosses motos de tourisme sur lesquelles on s’attend à trouver ces accessoires.

Combien d’annonces décrivent une moto de 6 000 € « avec plus de 2 000 € d’équipement », c’est assez étonnant ! Ça n’intéresse personne. Enlevez-les et vous pourrez les vendre séparément plus tard.

Agissez en vrai motard.

J’ai eu la chance d’avoir la moto d’un collègue dans mon garage à côté de la mienne ces dernières années. C’est surprenant, mais ça peut vraiment vous aider à vendre. Sortez tout votre matériel et parlez de vos voyages dans le coin ou à l’étranger. Ça vous rend encore plus crédible et ça met l’acheteur en confiance.

Faites preuve de patience et dans la mesure du possible, évitez les exportateurs/revendeurs.

J’ai dernièrement vendu une Fireblade et j’ai reçu des tas de propositions pour l’expédier à Dubaï à un prix réduit, du genre : « Je passe la prendre aujourd’hui et je paie cash ». J’avais vraiment besoin de la vendre parce que j’avais déjà repéré autre chose, mais j’ai bien fait d’attendre.

Ne soyez pas avare d’informations

Faites en sorte que rien ne risque de repousser l’acheteur. Certains voudront analyser tous les documents disponibles. Laissez-les faire et présentez-leur les papiers tout prêts sur une table. Contrôles techniques, justificatifs de propriété, historique des services, pièces de rechange, clés de rechange, etc. Tout cela ajoute de la valeur et il n’y a rien de plus terrible que de se voir remettre une montagne de papiers tout froissés et couverts de graisse à trier pendant que le propriétaire met sa maison sans dessus dessous pour retrouver la clé de rechange.

Tenez bon

Si vous avez été honnête dès le départ et pendant toute la durée du processus de vente, vous ne devriez pas à avoir à baisser votre prix de beaucoup. Les acheteurs pensent devoir marchander parce que c’est ce qu’on attend d’eux.

Notre argument à nous c’est que le fait de s’en tenir à prix fixe démontre la valeur de la moto – c’est une moto qui a été bien entretenue et que son propriétaire ne désire pas vraiment vendre, mais il doit le faire pour des raison financières, probablement pour se racheter une nouvelle moto.

J’ai un ami qui travaille pour AutoTrader et qui m’a parlé dernièrement d’un groupe de discussion durant lequel ils ont étudié comment les utilisateurs interagissent avec le site Web. Il m’a dit qu’il était choquant de voir combien de personnes présument qu’un véhicule proposé à un prix bas a forcément un problème – la plupart du temps, elles ne regardent même pas les détails. Intéressant non ?

Ne prenez pas de risques

Le but de cet article est de vous aider à obtenir le meilleur prix pour votre moto plutôt que de vous indiquer comment la vendre, mais si votre moto est endommagée pendant la vente il est certain que vous n’allez pas y gagner.

Car soyons francs, bien des motards ne font pas grand cas des lois applicables à la conduite sur route. Parmi toute notre équipe ici à Tru-Tension, nous estimons que la moitié au moins des acheteurs qui s’étaient déplacés ont demandé de faire « juste le tour du pâté de maisons pour la tester », sans aucune assurance. S’ils n’ont pas de preuve d’assurance, je leur propose un essai en tant que passager et en général, ça leur suffit.

Alors que je vendais une moto il y a quelques années, la femme de mon acheteur dont la grossesse était déjà bien avancée, a essayé de chevaucher la moto pendant que nous nous occupions des papiers. J’ai regardé avec horreur la moto tomber contre le mur du garage -heureusement il n’y a pas eu de casse. Et comble de malchance … Ils n’ont même pas acheté la moto ! Peut-être que je n’aurais pas dû la laisser seule avec la moto, mais il faut dire que je ne m’attendais vraiment pas à ce qui est arrivé !

Songez à votre propre affaire

Pourquoi vendez-vous cette moto ? Parce que vous allez en acheter une autre ?

Il m’est arrivé plusieurs fois de vendre une moto pour en acheter une autre. Bien qu’ayant récemment été agréablement surpris, il est rare que j’offre à des concessionnaires l’opportunité de m’insulter en me proposant un prix d’achat basé sur la reprise mon ancien véhicule.

Quand il s’agit d’acheter un modèle d’occasion, les concessionnaires ne sont pas particulièrement enclins à proposer un bon un prix pour la reprise d’un ancien véhicule. Ce n’est pas un modèle économique rentable pour eux, car ils réalisent peu de bénéfices sur les motos d’occasion, et la plupart des acheteurs ne les utilisent pas pour l’entretien.

Ceci dit, si vous achetez une moto neuve, la reprise de votre ancien véhicule par un concessionnaire pourrait être le bon choix pour vous. Il se fait assez d’argent grâce aux motos neuves et à ses yeux, vous représentez suffisamment de futures opportunités d’affaires pour qu’il se permette de vous offrir un prix raisonnable.

Là encore, il est peu probable qu’il vous offre le même prix que celui d’une vente privée mais n’oubliez pas de prendre en compte les frais d’annonce, et au besoin le coût de la remise en état de votre moto.

Il vous facilite la vie et tout cela compte aussi, alors ne rejetez pas systématiquement les concessionnaires !

Actualisez l’annonce

Toujours pas de propositions ? Essayez de formuler votre annonce autrement en prenant de nouvelles photos et en faisant un réel effort de présentation, au niveau de la moto comme des informations disponibles. Pourquoi ne pas essayer un support différent pour la vendre ?

Pour finir, ne tenez aucun compte des sites Web du genre « We Buy Any Bike ». À notre connaissance, jamais personne n’est vraiment satisfait du prix proposé.

2017-07-26T10:37:31+00:00